2011-2014 : l’action diplomatique et militaire de la France en Libye, au Mali, en Syrie et en République centrafricaine

La-France-puissance-active-et-fragile_mediumtéléchargez la note complète (519,08 ko)

Après être intervenue en Libye, au Mali, en Syrie, La France agit militairement en République centrafricaine. Point d’æncrage revient sur les dynamiques et les limites du positionnement français sur la scène internationale et sur son « nouveau » poids géopolitique.

« Les Français ne s’intéressent pas à la politique étrangère. » « Droite ou gauche, la politique étrangère de la France reste la même. » À chaque élection, ces verdicts sont assénés avec le même mélange de gêne et de certitude. En période électorale, les citoyens français ne se concentreraient que sur les enjeux nationaux, et les partis politiques ne feraient rien pour les convaincre que leur suffrage aura également un impact sur la manière avec laquelle la France agit dans le monde.

Point d’æncrage, think tank politique, conteste ces deux idées. Il y a évidemment une continuité de l’action extérieure, mais celle-ci ne doit pas nous empêcher de réfléchir sur son cadre et ses motivations. Nous sommes par ailleurs convaincus que les Français se sentent concernés par l’action internationale de leur pays, et que des gouvernements avec des orientations politiques différentes auront des diplomaties différentes. Mieux, nous savons que le débat public français et européen affectionne les analyses précises sur les grands enjeux internationaux, et nous souhaitons y apporter notre contribution.